Votre praticienne

 

Issue d’une famille ancrée dans la spiritualité, Cecile Andersen a vécu sa première hypnose régressive à l’âge de 18 ans. Suite à de nombreuses séances en hypnose spirituelle et  traditionnelle, son intérêt pour la conscience extra neuronale commence à se développer. L’accès aux rêves lucides depuis son plus jeune âge, lui permet également de découvrir une autre facette du subconscient.

En grandissant, elle partage les enseignements ésotériques de sa mère, Agnès Andersen. Ainsi, elle développe ses capacités extra sensorielles et enrichit chaque jour un peu plus ses connaissances.

A 25 ans, elle commence à pratiquer ses premiers accompagnements, en France et à l’étranger. Sa technique se base alors sur une association d’hypnose spirituelle et d’hypnose régressive quantique. Au fil du temps, Cécile développe une pratique personnalisée en s’inspirant de ses nombreuses formations complémentaires en hypnose Ericksonienne, conversationnelle, évolutive, transcendantale et aussi en remote viewing et PNL.

Actuellement elle exerce en tant qu’hypnothérapeute, spécialisée en hypnose spirituelle. En effet, les connaissances ésotériques qu’elle a acquises depuis toute petite sont précieuses lorsqu’il s’agit de maîtriser des séances et de guider en parfaite sécurité.

Dans un souci de bienveillance, elle continue régulièrement à se former et à expérimenter sur elle-même. Pour elle, il est important d’entretenir son ressenti et de toujours rester en cohérence avec sa pratique.

Pour les personnes qui souhaitent apprendre à maitriser certaines capacités, Cécile propose aussi des séances de coaching en développement extra sensoriel.

Toujours motivée par la recherche et l’évolution de sa profession, Cécile travaille actuellement sur plusieurs projets d’étude, dont un en collaboration avec d’autres chercheurs.

Deux livres sont en préparation.  

 

Avertissement

Cécile Andersen n’est pas médecin, elle ne réalise aucun diagnostique médical et n’administre ni médicaments ni soins médicaux.
L’hypnose n’est pas une thérapie dite médicale, elle porte sur un travail d’introspection et ne saurait se substituer à un traitement médical.

 

Interview avec Silvano Trotta